mercredi 18 avril 2018

Kilt

Je couds depuis un peu plus de cinq ans. Et depuis quatre ans et six mois à peu près, mon chéri me réclame un kilt. Alors au début, je n'avais vraiment pas le niveau (même si je me suis lancée rapidement dans la confection d'un manteau, folle que je suis), et puis il a fallu trouver le bon patron, c'est-à-dire le Burda 2515. Ensuite, pendant trois ans je dirais, nous avons cherché après le tissu parfait. Nous l'avons enfin trouvé, un peu par hasard, en novembre dernier au salon du tissu de Courtrai.


La semaine passée, j'ai enfin lavé et coupé le tissu ! Je ne sais pas pourquoi, ce projet ne m'inspirait pas vraiment. Je pensais que ce serait tellement compliqué et long ! En fait, pas du tout. Les explications de ce patron pochette Burda sont assez claires, si on prend le temps de bien lire le vocabulaire. Non, bâtir ne veut pas dire piquer et quand on a fait tous les plis avant de se rendre compte de son erreur, ça veut dire une soirée entière à défaire... Mais bon, ça valait la peine. Il n'y a rien d'insurmontable finalement, ce ne sont que des coutures droites ou presque !


Cependant, je ne suis pas satisfaite de mes finitions. Déjà, les raccords, on en parle ? J'ai déjà assez de mal avec une chemise, alors avec des pièces très grandes comme celles-ci, il est très difficile d'être précise. Et puis je trouve que mes plis ne sont pas égaux, ça se voit surtout dans le dos. C'est dû au fait que je n'ai pas été assez précise pendant le décalquage du patron, car encore une fois, les pièces, peu nombreuses heureusement, sont énormes ! Bon, j'aurais pu couper directement le patron, surtout que j'ai choisi la plus grande taille proposée (la 58), mais cette façon de faire me semble un peu hérétique ^^


Bon, le principal, c'est que monsieur est ravi ! Il faut dire qu'il l'attendait depuis longtemps, son kilt ^^ Quand il le porte, il se sent, je cite, "badass", et entendre ce genre de chose, je peux vous dire que ça fait plaisir ! Maintenant il va falloir qu'on aille lui acheter un tee-shirt noir, tout simple, pour pouvoir porter tout ça en été quand on ira voir les marchés médiévaux.

samedi 14 avril 2018

GAAA : la fin !

Depuis juillet 2014, j'ai commencé une couverture qui a eu son petit succès il y a quelques années : le Great American Aran Afghan. C'est un plaid composé de vingt carrés différents. Dans le livre, il y en a vingt-quatre car on peut faire quatre coussins assortis. Je n'ai pas fait les coussins et j'ai choisi les vingt carrés qui me plaisaient le plus, pour les assembler dans l'ordre qui me plaisait, et le tout en quatre couleurs choisies en commun accord avec monsieur. 


Quand je l'ai commencé, j'ai affirmé haut et fort qu'elle serait finie en un an et demi. Bon, comment dire... Ce fût un peu plus long que prévu ^^ Et même si j'ai beaucoup aimé tricoter  chaque partie de ce projet, je pense que c'est la dernière fois que je me lance dans un truc pareil ! Pour moi qui suis mono-projet, rien que le fait de savoir que ça traînait dans un coin, même si j'ai effectivement tricoté un carré entre chaque projet tricot, comme prévu au départ, ça m'énervait un peu. Bon, énerver est un grand mot, mais en tout cas ça ne me plaisait pas.


Dans le patron, il y a une bordure torsadée tout autour du plaid, qu'on tricote après coup. Dès le départ, j'avais prévu de ne pas la faire. J'aimerais bien le doubler, mais quand je suis allée au marché du tissu de Namur, je suis repartie avec tout sauf la cotonnade prévue ! Bon pour l'instant je l'utilise comme ça et je le doublerais à l'occasion.


Et sinon, qu'est-ce que je pense du produit fini ? Et bien je le trouve très beau, vraiment ! Les couleurs, les textures, c'est vraiment très sympa. Là où je suis déçue, c'est qu'il est beaucoup plus petit que ce que je pensais. Et il est lourd, aussi, j'ai peur qu'il se déforme à l'usage... Mais pour l'instant il est fièrement exhibé sur mon canapé, c'est déjà ça !


La laine utilisée a été la cascade 220 superwash. Il m'en reste encore pas mal donc je vais pouvoir tricoter quelques gilets pour la petite cet hiver.

dimanche 8 avril 2018

Duo de petites robes

J'ai récidivé et j'ai de nouveau cousu deux petites robes d'été, toutes simples, venant du livre Intemporels pour bébé. En taille trois ans, dans un coton très mignon trouvé au salon du tissu de Courtrai l'année passée je crois. 


Alors oui ce coton est très mignon... mais vraiment trop raide. Je me doutais bien que ça poserait un peu problème, mais ma fille avait porté les deux premières versions tout l'été passé, donc j'ai tenté le coup. 


Je les ai entièrement doublées pour que ce soit plus doux contre sa peau cet été. Mon gros coup de coeur est celle avec les marguerite, doublée en rose et avec (détail ultime !) des boutons assortis. D'ailleurs c'est celle qui plaisait aussi le plus à ma fille puisqu'elle a demandé à la mettre dès le lendemain.

La deuxième, avec des motifs des animaux de la forêt, a été doublée avec une chute d'une chemise de monsieur. C'est moins joli mais, porté, ça ne se voit pas.


Chacune de ses deux robes a été portée... une fois. Elle m'a avoué tantôt n'être pas très bien dedans, et je pense que c'est vraiment dû à la raideur du tissu. Ceci dit elle aime bien les motifs ^^ On en a trouvé d'autres super mignon au salon du tissu de Namur cette semaine mais on a passé notre chemin pour nous diriger vers du jersey et des petites cotonnades toutes choupi. J'ai très hâte de lui faire de nouveaux habits à la fois confortables et jolis !

dimanche 25 mars 2018

Petit âne

Pour Noël, j'ai reçu un kit pour tricoter un petit âne pour mademoiselle M. Tout était compris : la laine, le patron, l'ouate et même les aiguilles ! J'ai trouvé que c'était une super idée, d'autant plus qu'on aime beaucoup aller à l'asinerie en famille.


Bon, il m'a fallu deux mois et demi avant de me motiver à la commencer. Et encore, c'est monsieur qui m'a incité à le faire. Il faut dire que je suis toujours plus enthousiaste pour tricoter des vêtements que des petits animaux, même si le résultat est souvent très mignon. Alors les explications sont correctes même si je ne les conseille pas aux débutantes, car il y a beaucoup d'abréviations. Celles-ci sont reprises sur un encart mais c'est quand même plus simple si on a l'habitude. C'est prévu de tricoter avec des aiguilles double pointes mais comme d'habitude dans ces cas-là je fais du magic loop, ma méthode de prédilection.


La laine poilue est très douce, le résultat est très sympa, mais à tricoter, c'est pas évident. Les mailles ne sont pas bien définies et du coup j'avais tendance à tricoter trop serré, ce qui n'arrangeait pas le problème.

Ce qui était assez drôle c'est que la petite a joué avec la peluche même quand ce n'était qu'un ventre et une tête. Pendant une semaine, à chaque fois qu'elle la retrouvait il y avait un ajout, que ce soit la crinière, les oreilles, les pattes... C'était assez drôle parce qu'elle venait nous montrer la différence ^^ Bon depuis elle ne joue presque plus avec, il faut dire aussi qu'elle n'est pas très peluche.


Normalement, il devait y avoir une grosse tâche blanche sur le ventre mais je ne l'ai pas faite. Premièrement, je trouve l'âne déjà très joli comme ça, en plus il aurait été un peu moins doux puisque la laine blanche n'est pas duveteuse. Deuxièmement, la flemme. Tricoter une peluche en acrylique ça va bien cinq minutes mais bon, il y a plus excitant ^^ Surtout qu'il y avait trois échevaux de Hedgehog fibers sock qui m'attendaient sagement sur le buffet et qui me faisaient de l'oeil chaque fois que je passais devant... Et puis, ça n'a pas l'air de déranger ma fille, alors je pense que j'ai pris la bonne décision, na ! ^^


mercredi 21 mars 2018

Lilli pilli

Pour mon anniversaire, j'avais demandé à mon cher et tendre de la laine. Et plus particulièrement de la Eden cottage yarn, dont les photos sur instagram me font rêver. Il m'a demandé un peu plus de précision car il était un peu perdu (il y a tant de qualités !). Finalement je lui ai demandé de la Milburn, qui se présente en pelote. Je lui ai indiqué les quantités nécessaires pour faire un châle (à savoir quatre) et je lui ai laissé me faire la surprise pour les couleurs.


Et bien, je n'ai pas été déçue, puisqu'en plus j'ai reçu une couleur bonus ^^ Deux pelotes de Black tulip, deux de Catmint et deux de Charcoal. Et en plus, je les ai reçu en double puisque la teinturière m'a envoyé le colis deux fois par erreur. Je vous rassure, je lui en ai renvoyé un ! C'était pendant la période des fêtes, je suppose qu'elle était surchargée. 


Bon, du coup tous mes plans pour faire un châle bicolore sont tombées à l'eau. J'ai cherché sur ravelry un châle tricolore, et je voulais quelque chose qui mette bien en valeur les laines, avec des "blocs" de couleur, si vous voyez ce que je veux dire. J'ai jeté mon dévolu sur le Slain, et je l'ai tricoté avec plaisir mais aussi une petite appréhension. Plaisir parce que j'adore les couleurs, et appréhension parce que je me rendais bien compte que la forme ne me convenait pas. Têtue, j'ai continué jusqu'au bout... Puis, dès qu'il était tombé des aiguilles, je l'ai détricoté et je suis partie en quête d'un autre patron. 


J'ai hésité entre le Masgot et le Lilli pilli, et finalement, vous l'aurez deviné, j'ai choisi le deuxième (avec l'aide précieuse de monsieur mon chéri). J'ai beaucoup aimé le tricoter, lui aussi. Je suis un peu déçue d'avoir dû faire des rayures, mais la forme est très très bien et le résultat est quand même ma foi fort esthétique. En plus il utilise pas mal de laine, donc pas beaucoup de reste, ce qui m'arrange.


Je ne l'ai pas mesuré mais, comme vous pouvez le constater, il est plus grand que moi (je mesure 1m70). Et pourtant la longueur des rangs, pas trop longue, fait que l'ouvrage avançait rapidement. D'ailleurs je l'ai fini en à peine quinze jours. Il m'a même accompagné à la mer ! Mais bon je n'ai pas osé le tricoter sur la plage (en même temps il faisait très froid).


J'adore le motif de dentelle. J'ai fait une erreur, mais c'était dans la partie point mousse (j'ai fait un rang envers au lieu d'un rang endroit). Au final ça ne se voit pas trop, heureusement ! Bon, je suis hyper contente de mon châle. Il est sans doute l'un des plus beaux que j'ai tricoté et me convient parfaitement. Et pourtant, c'est un patron qui ne m'avait jamais tapé dans l'oeil, malgré le nombre assez impressionnant de versions ! Et en plus, il est très doux et est parfait pour le printemps, ni trop chaud ni trop léger ^^

samedi 17 mars 2018

Briac # 1

Depuis quelque années, je porte en boucle mes trois Plantains d'hiver, passant de l'un à l'autre sans discontinuer, toujours satisfaite de ce patron. Bon, à force, les encolures commencent à lâcher un peu, et depuis que mademoiselle M est née, je trouve ces tee-shirts un poil trop décolletés, surtout quand je la porte dans mes bras. 


Toujours est-il qu'il me fallait de nouveaux tee-shirts. Depuis l'été passée, date à laquelle j'ai acheté le livre "Coudre le stretch" de Marie Poisson, j'avais envie de tenter le Briac, le patron de tee-shirt aux multiples possibilités. J'avais acheté au marché du tissu de Courtrai un coupon de jersey très sympa, d'une couleur beige rosée assez neutre, pour s'accorder avec un maximum de ma garde-robe, et des motifs de flèches gris-brun.


Je me suis enfin décidée à le coudre cette semaine, et j'étais vraiment contente de le terminer en à peine une matinée, sans devoir reposer mon ouvrage, le reprendre un autre jour...

Comme j'aime beaucoup la forme du Plantain, j'en ai pris les mesures pour reprendre une taille similaire. J'ai calculé que la taille 42 serait celle qui me conviendrait le mieux. Finalement je le trouve un peu trop moulant, je choisirais la taille 44 la prochaine fois. Par contre j'ai choisi la grande longueur, ça c'est parfait, et l'encolure en U dégagée, ce qui est ni trop ni trop peu décolleté. Le seule inconvénient étant qu'en mettant un gilet par-dessus l'encolure baille un peu. J'essayerais sans doute un autre genre de col la prochaine fois, j'ai bien envie d'essayer le col bateau ou celui en V.


Je suis très satisfaite du résultat, d'ailleurs je le porte en ce moment même. Il moule un peu trop mon ventre mais bon, ça ne m'empêche pas de le mettre avec plaisir. Je trouve qu'il se marrie parfaitement bien avec mon slim gris, qui est un de mes pantalons fétiches du moment.

Je m'en referais d'autres pour l'automne prochain, parce que maintenant je pense déjà aux vêtements de printemps et d'été (malgré les -1 °C affichés au thermomètre).


(ça se voit que c'est l'homme qui fait les photos ?)

mercredi 14 mars 2018

GAAA # 20 : Marian Tabler

Oui ! Oui, j'ai fini de tricoter le dernier carré de mon GAAA ! Je suis ravie, j'ai très hâte de commencer l'assemblage, mais d'abord je dois tout bloquer, ce qui va prendre un peu de temps.


Cette dernière partie a été très rapide à faire. C'est un carré classique, des torsades et des points texturés, mais très agréable à tricoter. J'avoue que pour les premiers rangs je me suis un peu inquiétée parce que je ne trouvais pas la logique, mais comme d'habitude, à partir du moment où j'ai accepté de me laisser faire et de suivre tranquillement les explications, tout s'est bien passé.


Je trouve le résultat très net, pas du tout brouillon. Est-ce que c'est parce que j'ai progressé depuis le début de la couverture ou est-ce que tout simplement la combinaison des points qui donne ce rendu ? Je ne sais pas mais en tout cas j'en suis très contente.

Bon, je vous retrouve d'ici quinze jours pour vous présenter la couverture finie !