mardi 20 juin 2017

Gabriel # 1

Pour l'instant, j'ai envie de me coudre des basiques. Plein de basiques. Et quoi de plus basique qu'un tee-shirt en jersey ? Surtout que je ne porte presque que ça. J'ai donc acheté le livre Coudre le stretch de Marie Poisson, dans l'optique de coudre Briac, Lucette et Erell, trois gros coup de coeur.


Et pourtant, aujourd'hui je vais vous parler du tee-shirt Gabriel. Qui au final me plaît énormément ! Bon, je vous explique : au marché du tissu de Mons, j'avais acheté deux coupons de jersey de 80 cm, ce qu'il fallait pour le Erell. Toute guillerette, je me lance dans le tee-shirt kimono... A l'essayage : ça ne me va pas du tout. Alors, peut-être que je pourrais réfléchir aux modifications à faire pour ma morphologie, mais vraiment, je n'en ai pas la moindre envie. Je me casse déjà assez la tête avec la recherche du patron ultime de jeans pour homme, alors quand je me couds un tee-shirt en jersey, je veux que ça roule !


Heureusement, j'avais commencé par le coupon que j'aimais le moins (c'est l'homme qui avait insisté pour que je le prenne), et il sera bientôt transformé en petite culotte :-)

Pour le deuxième coupon, qui lui me plaisait énormément, je ne voulais pas me rater. En même temps, avec 80 cm, je n'avais pas des masses de choix... J'avais vu quelques réalisations du débardeur Gabriel qui me plaisaient, je me suis lancée. J'ai coupé une taille 44, en suivant les conseils de Marie Poisson qui conseille de prendre les mesures d'un tee-shirt qu'on adore. Et bien c'est parfait, vraiment parfait ! 


Je me sens super bien dedans, et en même temps très jolie. J'ai envie de m'en refaire tout plein, mais avant je vais me faire des Lucette (pour vider le stock de tissu).

Sinon, qu'est-ce que j'ai pensé du livre ? Le concept est génial, si vous aimez un tant soit peu porter du jersey, que ce soit en tee-shirt, robe ou tunique, vous trouverez forcément votre bonheur, puisque les huit modèles proposés ont différentes encolures, longueurs, manches, etc. Les explications des modèles de base sont très simples.


Par contre, les changements d'encolure ne se trouvent pas dans l'explication du modèle. Ce qui est logique, puisque ces encolures sont disponibles pour plusieurs modèles. Ce qui est embêtant, c'est qu'il faut se référer à plusieurs autres parties du livre pour tout comprendre. Il faut aller à la page 155, puis à la page 60... J'avais l'impression d'être dans un livre dont vous êtes le héros !

Bon, je râle un peu mais si on fait attention il n'y a pas de problèmes. D'ailleurs je n'ai jamais entendu parler de ce problème avant, donc pas de panique, ça vaut la peine ! C'est juste qu'il faut bien tout lire.


J'ai presque tout cousu à la surjeteuse, sauf les bandes d'encolure et d'emmanchures. Par contre, j'ai eu un petit problème, puisque parfois les extrémités des coutures se détendaient... Est-ce que vous avez déjà eu ce problème ?

dimanche 11 juin 2017

Once upon a time sampler : juin

Cette fois-ci, j'ai été sage et je n'ai pas triché : j'ai bel et bien attendu le 1er juin pour continuer ce point de croix ! Mais j'ai eu beaucoup de bonheur à le faire, comme toujours. 


En plus, cette fois-ci, toute la bordure et les cases sont faites, du coup il ne me reste plus qu'à remplir ces cases et ça me donne encore plus envie de continuer. Un peu comme quand on avait des albums panini, en étant gosses, et qu'on voulait tout compléter ^^


Bref, je me suis bien amusée, et cette fois-ci je n'ai aucune erreur. La petite princesse est toute mignonne et les matelas et la couverture sont choupis à souhait. J'ai juste changé la couleur de la lune et des étoiles, car si je les avais fait en blanc comme prévu on n'aurait rien vu ou presque. 


A part ça, rien à dire, j'aime toujours autant ce design et tous ces petits détails. Au début, je me suis dit qu'on lui avait donné une couverture rapiécée, mais en fait il s'agit d'un motif floral, ce qui est plus logique ^^


Sinon, je trouve quand même que le petit pois est vachement gros, non ? Il est aussi épais qu'un matelas ! Je comprends qu'elle soit toute courbatue, cette princesse ! ^^

dimanche 4 juin 2017

Tryst

En avril, pour succéder au 3 color cashmere shawl sur mes aiguilles, il me fallait un projet plein de couleur. Pas forcément multicolore, mais une teinte vibrante, lumineuse... Or, rien dans mon stock ne me faisait cet effet là. Du moins rien qui ne puisse se tricoter pour cette saison. J'avais bien commandé de la laine chez drops, mais je n'avais pas envie d'attendre pour monter un nouveau projet.


Alors je me suis dit flûte, pourquoi est-ce qu'on doit absolument tricoter en fonction des températures ? Certes, ça a une certaine logique, mais parfois, il faut faire des folies dans la vie. Alors j'ai mis la main sur la couleur qui me parlait le plus dans mon stash, et j'ai entamé un châle d'hiver. En dk. Oui oui. Ce qui en fait le châle le plus épais de ma collection. Et bien vous savez quoi ? J'ai quand même réussi à le mettre en plein mois de mai, et sans avoir trop chaud ! 


Je l'utilise principalement le soir, quand on s'attarde sur la terrasse et que je n'ai qu'une petite robe sans manche. Les températures commencent à baisser, une petite brise fraîche, mais j'ai envie de prolonger ce moment en amoureux... Et même à l'intérieur, dans le salon, quand il faut monter pour aller chercher un petit gilet mais que... trop la flemme, le châle est à côté de moi parce qu'on n'a toujours pas eu le temps de le prendre en photo, ça fera bien l'affaire ^^


Sinon, que dire du modèle ? Son nom est Tryst, de Melanie Berg. Je l'ai un peu modifié parce que je n'aimais pas le rendu point mousse, donc j'ai fait du jersey pour le corps du châle. Pour la bordure, j'ai été obligée de repasser au point mousse mais je trouve que la démarcation n'est pas choquante. D'ailleurs, la bordure est un peu longuette à tricoter même si pas difficile, il ne s'agit que de mailles glissées, ce qui forme un joli motif. Mais je dois vous avouer que certains rangs étaient assez pénibles. Rien d'insurmontable ceci dit et je suis très contente du résultat. L'homme n'aime pas trop le choix des couleurs, mais tant pis.


A la base, c'est la laine Cusco (de la filature du Valgaudemar), la même que celle utilisée pour tricoter le dernier pull du chéri, qui m'avait inspirée. Pour compléter le châle, j'ai juste été piocher dans mon stock de la dk qui pourrait bien se marier avec, et c'est ce gris clair qui a remporté la bataille. Il s'agit de l'Idéal de Bergère de france


Et puis pour cet automne-hiver, avec un manteau, ça donner très bien aussi ! Allez zou, au placard pour quelques mois ^^